Le maire Vanasse prêt à gérer la croissance de Compton

DÉFI. Avec l’arrivée de l’autoroute 410 à ses portes, le projet immobilier au King’s Hall et l’éventuel agrandissement de son école primaire, Compton est appelée à se développer de façon fulgurante au cours des prochaines années. Son maire, Bernard Vanasse, est prêt à affronter ce défi.

Parlant de défis, le premier magistrat admet qu’ils seront nombreux en 2015. «Compton, c’est un beau milieu de vie, admet celui qui est entré en poste il y a un peu plus d’un an. Ça ne me surprend pas du tout qu’on veuille venir y vivre.»

En plus des nouvelles familles qui voudront s’y installer en raison de l’agrandissement de l’école Louis-St-Laurent, Compton attirera une nouvelle clientèle grâce au développement immobilier du King’s Hall. Même si la population augmentera et que ça apportera de nouvelles sources de revenus, cet aspect rime aussi avec dépenses pour la petite municipalité. «Il va falloir assurer de nouveaux services dans les nouveaux quartiers, assure M. Vanasse. Il ne faut pas se le cacher, ça va amener des gens un peu différents dans notre secteur, qui vont peut-être avoir des demandes différentes. Il va falloir se pencher sur celles-ci.»

N’empêche, le maire de Compton se dit prêt assumer toutes ces nouvelles responsabilités.

Quant aux nouveaux travailleurs qui pourraient entrer dans l’ancienne école des Arbrisseaux, Bernard Vanasse se montre prudent. «C’est dans ma nature de l’être, confie-t-il. Pour le moment, je ne peux pas me prononcer sur ce qu’on veut faire. On ne sait même pas si c’est un projet qui est viable.»